Analyse de la tâche

Introduction :

L’analyse de la tâche a simplement pour but de répondre à cette question :

« Que cherche à faire le client et de quoi a-t-il besoin pour le faire ? »

L’objectif en répondant à cette question est bien de structurer l’information au sein de l’interface.

Les tâches sont décomposées en sous-tâches, de façon hiérarchique. L’ensemble est symbolisé par un graphe ou modèle de tâche au sein duquel sont décrits les objectifs de l’utilisateur et la façon dont il doit procéder pour les atteindre.

Présentation d’une tâche :

Tâche :

Il s’agit, au sein d’un graphe, de décomposer l’objectif principal de l’utilisateur en sous-actions organisées chronologiquement avec les informations nécessaires associées.

L’architecture de la tâche va définir l’organisation des fenêtres et leur agencement au sein de l’interface. Les informations relatives aux sous-objectifs représentent le contenu de chacune des pages.

Le nombre de tâches sous-jacentes détermine en quelque sorte la profondeur du site et le temps que mettra l’utilisateur pour effectuer une action. C’est pourquoi il est important de bien décomposer les tâches en usant du moins de sous-actions possibles afin de garder l’utilisateur concentré et lui permettre d’atteindre ses objectifs sans effort.

Si un utilisateur est frustré par la complexité d’une tâche, il y a peu de chance qu’il revienne sur l’interface pour retenter sa chance ! En revanche, plus un utilisateur est satisfait par la facilité avec laquelle il effectue ses opérations via une interface, plus il l’utilisera.

Une bonne analyse de tâche permet donc de fidéliser les utilisateurs tout en optimisant leur expérience.

Graphe de tâche

Exemple d'un graphe de tâche

L’agencement des différentes étapes tient compte du contexte d’utilisation de l’application mais également de l’expérience de l’utilisateur.

En effet, suivant le temps dont il dispose pour atteindre son objectif, l’utilisateur ira plus vite à l’essentiel, en évitant toute action superflue.

Certains utilisateurs veulent au contraire aller dans le détail afin de tout paramétrer selon leurs souhaits. Il faut néanmoins prévoir les actions correspondantes dans un laps de temps relativement court afin de ne pas les noyer dans le flot de sous-tâches.

Il faut donc trouver le compromis idéal entre l’accessibilité et les fonctionnalités, qui répondra aux attentes des utilisateurs selon leur expérience et leurs besoins.

Exemple :

Lorsque j’exporte une maquette depuis AXURE, soit :

  • Je prends le temps de paramétrer l’ensemble des options d’export :
    • extension,
    • pages,
    • format,
    • destination,
    • notes,
    • interactions,
    • logo,
    • etc.
  • J’effectue la combinaison de touches CMD + P, puis ENTER

Activité :

Il est nécessaire de différencier la tâche de l’activité.

La tâche correspond à ce qui doit être fait par l’utilisateur et c’est pourquoi il faut se concentrer sur ce point. L’activité correspond à ce qui est fait par l’utilisateur.

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Dinghy22zane |
Bush3carson |
Cashonthedayuk |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mary7virgil
| Carlfang28
| Eyes21toast